2

RHUME & SINUSITE, SE SOIGNER NATURELLEMENT

Rhume, nez qui coule et sinusite à répétition sont les maux de beaucoup chaque hiver.

Si ce n’est pas nous, ce sont les enfants qui nous mènent la vie dure. Entre les consultations chez les spécialistes et les insomnies, il y a de quoi s’inquiéter.

Quoi de mieux que d’avoir à portée de main des remèdes infaillibles ?

Pourquoi tombons-nous malade plus souvent en hiver ?

En France, nous avons tendance à être plus sédentaires par rapport aux autres périodes de l’année, manque de sport, parfois de sortie tout simplement. Mais ce n’est pas la seule raison, une alimentation plus riche favorise les pathologies cardiovasculaires.
Ajoutez à cela, le stress chronique de notre génération créé par notre société, le corps est mis à rude épreuve.

Afin d’éviter d’éventuelles complications, allant jusqu’à une laryngite ou bronchite, il suffit de se moucher.

Chez l’enfant, invitez-le aussi souvent que possible à se moucher. Et si ce dernier n’est pas en mesure de le faire, utiliser un mouche-bébé pour éviter que l’infection ne se développe.
La sinusite quant à elle ne concerne l’enfant qu’à partir de 2 ans.

Des conseils à la portée de tous :

  • Aérez votre intérieur minimum 15 minutes par  jour et par pièce.
  • N’ayez pas une alimentation trop riche, elle favorise les pathologies cardiovasculaires.
  • Continuez de faire du sport même les jours pluvieux.
  • Ne restez pas enfermé, allez prendre l’air.
  • Favorisez les siestes, n’ayez pas peur de vous écouter.
  • La prise de levure de bière et de probiotiques peuvent véritablement vous aider à passer un hiver serein.
  • Stoppez les produits laitiers jusqu’à l’arrêt des symptômes.
  • Évacuez votre stress à l’aide de la méditation.

Quels sont les signes d’un rhume ou d’une sinusite ?

Il existe mille raisons d’avoir le nez bouché, tel qu’une déviation de la cloison nasale, abus de médicaments « antirhume » à vaporiser, la climatisation, ne pas se laver les mains régulièrement par exemple.

Votre nez coule, il peut être congestionné, vous éternuez ou toussez, maux de tête ou légère fièvre sont les principaux symptômes du rhume.

La sinusite est une inflammation virale ou bactérienne et peut venir des suites d’une grippe, d’un rhume (que vous aurez évité en suivant les conseils que vous lisez), d’une infection dentaire, le tabagisme, la pollution de l’air, des bains de mer ou d’une allergie respiratoire.
Elle peut être aiguë ou chronique, dans le cadre d’une sinusite aiguë vous ressentirez les symptômes suivants :

  • Mal de tête parfois très intense
  • Éventuellement accompagné de nausées (super)
  • Douleur au visage, surtout dans la région des sinus (au dessus des sourcils, des yeux et des dents du haut)
  • Fièvre légère
  • Impression que votre tête pèse 500 kilos quand on se penche vers l’avant

La sinusite chronique comporte d’autres signes comme:

  • Nez pris en permanence
  • Gêne ou douleur des yeux
  • Mauvais haleine
  • Mal de tête
  • Sensation douloureuse dans la région des sinus

Correctement traitée, elle disparait en une petite semaine.
Il faut consulter un médecin spécialisé en aromathérapie si les symptômes persistent.


Le rhume


Chez l’enfant de +7 ans et l’adulte

  • Respirez 5 gouttes d’huile essentielle de niaouli sur un mouchoir, 4 à 6 fois par jour
  • Mélangez 3ml d’huile essentielle d’arbre à thé + 2ml d’huile essentielle d’eucalyptus radié + 5ml d’huile essentielle de ravintsara
    Respirez 1 goutte à l’intérieur du poignet toutes les 20 minutes ou 5 à 10 gouttes à faire pénétrer sur le thorax, l’intérieur des avant-bras, la nuque ou le coup en changeant le lieu de l’application à chaque fois. Faites-le 8 fois par jours et diminuez progressivement au bout du 3ème jours, les symptômes disparaissent dans les 48h.

Chez l’enfant dès 2 ans

  • À avaler, sur 1/2 sucre, un comprimé neutre, 1 cuillère à café de miel ou 1 cuillère à café d’huile d’olive, versez 1 goutte d’huile essentielle de laurier + 1 goutte d’huile essentielle de ravintsara.
  • Appliquez le mélange ci-dessous sur le thorax et le haut du dos, 5 à 6 gouttes préalablement chauffé entre les mains, 3 à 4 fois par jour pendant 3 jours :
    1ml d’huile essentielle d’eucalyptus radié + arbre à thé + niouli + 2ml d’huile essentielle de ravintsara + 5ml d’huile amande douce

Des astuces :

  • Vaporisez des huiles essentielles antimicrobes (citronnelle, eucalyptus, citron,…) dans une pièce ventilée
  • Le rhume persiste ? Recherchez plutôt une allergie ou faiblesse immunitaire
  • Donnez de la vitamine C naturelle comme l’acérola
  • Si la peau entre le nez et la bouche est irrité vous pouvez appliquer un baume : La recette ! !
  • Le sucre et les laitages augmentent les sécrétions, évitez-les
  • Les antibiotiques n’ont aucun effet sur le rhume

Le bébé, la femme enceinte et/ou allaitante

  • Mélangez 5ml d’huile essentielle d’arbre à thé + 5ml d’huile essentielle de ravintsara + 2ml d’huile essentielle de laurier noble + 18ml d’huile végétale de noyau d’abricot
    En massage sur le thorax et le dos , 5 fois par jour, pendant 3 jours puis arrêt
    4 gouttes du mélange pour les bébés, 8 gouttes à partir de 4 ans, 15 gouttes à partir de 7 ans et pour les femmes enceintes et/ou allaitantes.


La sinusite


Chez l’enfant de +7 ans et l’adulte

  • Mélangez et avalez se mélange
    + 1 cuillère à café d’huile d’olive
    + 1 goutte de ces huiles essentielles :
    eucalyptus radié + thym à thujanol + lavande aspic
    4 fois par jour pendant 5 jours
  • Après le lavage du nez à l’eau de mer, respirez 2 gouttes pures d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un mouchoir 4 à 5 fois par jour

Chez l’enfant dès 2 ans

Appliquez 2 gouttes du mélange ci-dessous sur le front, 3 à 5 fois par jour pendant 5 à 7 jours.

Dans un flacon compte-goutte de 5ml, mélangez :

  • 1ml d’huile essentielle d’arbre à thé
  • 1ml d’huile essentielle de bois de Hô
  • 0,5ml d’huile essentielle d’inule odorante
  • 2ml de macérât de calendula

Des astuces :

  • Lavez le nez de l’enfant avec un spray d’eau de mer 4 à 6 fois/jour
  • Se reporter aux gestes du rhume
  • Surélevé la tête de l’enfant pour dormir
  • Inutile de trop le moucher

Et la femme enceinte ou/et allaitante reportez-vous aux conseilles pour le rhume.

Poussée dentaire que faire ?

Chez certains bébés, les maux sont nombreux alors voici quelques recommandations :

  • Huile essentielle de camomille romaine, 1 goutte pure directement sur la dent ou gencive douloureuse.
  • Massez les gencives avec 2 à 3 gouttes de ce mélange, 3/4 fois par jours.
    + 3 gouttes d’huile essentielle de girofle
    + 4 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine
    + 30ml  d’huile végétale de millepertuis
  • Le plus important, ne négligez pas les bisous, les câlins

Quelques remèdes de grand-mère

  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre et une cuillère à soupe de miel dans un peu d’eau tiède.
    Buvez
  • Coupez 4 lamelles de gingembre, 1 cuillère à soupe de miel et la moitié d’un citron dans de l’eau chaude
    Buvez
  • Augmentez votre consommation de gingembre, d’ail et d’oignon pour faciliter l’écoulement du mucus
  • Boire beaucoup d’eau aide à décompresser le nez bouché
  • Préparez des infusions de plantes (camomille, thym et romarin) pendant 10 minutes et buvez
  • Coupez un oignon en deux et placé le sur votre table de chevet. Jetez les au réveil
  • 15 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse pour un adulte, 7 gouttes pour la femme enceinte, allaitante et 3 gouttes pour 10kg pour les enfants de moins de 7 ans

Ma boite à pharmacie au naturel

Un bref rappel concernant les huiles essentielles s’impose.

  • Il est important de rappeler qu’il est fortement conseillé de consulter votre médecin traitant et d’avoir son accord avant toute décision.
  • Les huiles essentielles sont interdites le premier trimestre de la grossesse et pour les mamans allaitantes, prudence. Les huiles essentielles passent dans le lait maternel et celles autorisées se comptent sur les doigts de la main.
  • Pour les enfants, certaines d’entre elles peuvent entrainer des troubles nerveux et sont contre-indiquées en-dessous de 7 ans.
  • Les patients sous traitement ou les personnes épileptiques doivent obligatoirement avoir l’avis d’un professionnel de la santé avant tout test.
  • N’oubliez pas de procéder à un test cutanée 48h avant une application sur une surface plus grande.
  • En cas de forte fièvre ou si les symptômes persistent, consultez un médecin.

Source : Ma bible des huiles essentielles – Danièle Festy
Le grand guide de l’aromathérapie et des soins de beauté naturels – Aude Maillard
Soignez ses enfants avec les huiles essentielles – Danièle Festy
Guide de l’homéopathie – Dr Ronald Boyer 

Quels sont vos réflexes santé lors des petits maux de l’hiver ?
J’ai hâte de connaître vos secrets pour se soigner au naturel les Modestes.

 

 

 

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Répondre
    Marine
    12 octobre 2018 à 21 h 07 min

    Bonjour,
    Super article ! Mais pour les irritations homeoplasmine ? Tu es sur ?
    On est pas sur une compo avec de la vaseline ?

  • Laissez un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.