19

Contraception, Alternative et Solution !

Cela fait maintenant 3 ans que j’ai décidé de renoncer à la pilule contraceptive, alors que nous étions liés depuis déjà 7 ans.
La dernière fois qu’on me l’a proposé; plus de cinq fois dans une journée; c’est à la maternité lorsque j’ai accouché de mon petit garçon et c’était un choix sans retour possible. J’étais décidée !

Pendant mon adolescence, je suis passée par plusieurs marques de pilules contraceptives micro-progestatives qui devaient traités mon ventre ballonné ou d’autres maux …
Après avoir eu ma fille, j’ai développé un dégoût à tous médicaments qui pouvaient avoir la forme d’un comprimé ou d’ une gélule.
Mon corps faisait un rejet incontrôlable, l’envie de vomir était inévitable.

Il me fallait donc une alternative.

J’ai d’abord pensé à installer un stérilet que l’on appel DIU hormonal et j’ai vite été dissuadée du contraire par mon gynécologue et ma mère.
Tout les deux m’ont déconseillé son utilisation en vue des mycoses vaginal que je faisais à répétition après une prise d’antibiotique.

Sachet qu’il existe le DIU cuivre qui ne contient pas d’hormone.

J’ai donc opté pour l’implant que j’ai porté presque 1 an et qui semblait répondre à mes attentes.
Qu’est-ce que c’est pratique ce bordel !
Grâce à un patch, on rend une petite partie du bras endoloris, à l’endroit où le gynécologue pratique une incision.
On ouvre la peau pour y insérer une petite barrette et quelques minutes plus tard on peut sentir et voir son stérilet à travers le bras lorsque l’on étire sa peau. Wouhouuuu c’est cool.

Pendant cette année ne pas avoir à prendre ma pilule quotidiennement; étant une personne tête en l’air; a été jouissif je l’avoue. Ne pas avoir mes règles de façon mensuelle était pour moi une libération, avec du recul je pense le contraire.
Je trouve que cette manifestation est très rassurante au contraire.
Au fur et à mesure du temps, je me suis posée cette question : 24H/24 – 7jr/7 que se soi utile ou non, je reçois une dose d’hormone en sous-cutané

 Est-ce sans danger ? 

Après avoir eu mes réponses dans plusieurs études et articles presse, j’ai fait retirer mon stérilet.
Ce qui m’a laissé une cicatrice magnifique, merci !

J’étais maintenant susceptible d’être enceinte n’importe quand alors maintenant que je n’avais plus de moyen de contraception, je me suis renseigné sur ce qui pouvais répondre à mes attentes sans mettre ma santé en danger et voici les solutions que j’ai trouvé :

  • L’abstinence périodiqueCette méthode repose sur le calcul de ces périodes d’ovulation par rapport à un cycle régulier, sachant que nous ne sommes pas des machines, l’ovulation peut pointer le bout de son nez n’importe quand. Il faut donc bien ce connaitre et ne pas être contre une grossesse imprévuPas testé
  • Le Préservatif masculin – Avant l’acte, monsieur doit enfiler une gaine en latex ou polyuréthane et l’enlever dès la fin du rapport sexuelle. On le trouve dans plusieurs points de vente ( en pharmacie, grande surface, lycée, distributeur ..) au prix moyen de 0,56€. Testé
  • Le Préservatif féminin – Dans le même principe que le préservatif masculin, le préservatif féminin est muni d’un anneau flexible que l’on peut mettre en place plusieurs heures avant l’acte, ce qui est pratique ! Pas testé
  • Le Biling – Demande à manipuler avec ses doigts les sécrétions du minou ( pas le chat ! ).
    Cela demande une expertise car les sécrétions peuvent devenir plus abondantes ou épaississent en cas d’infections ou de désir sexuel, par exemple. Pas testé
  • L’ Appareillage – C’est un petit appareil avec un mini lecteur intégré et des bandelette de PH afin d’y recueillir l’urine matinal. Ces boitiers coutent encore très chère en pharmacie. Pas testé
  • Le Retrait – Avec 22% d’échec à moins d’essayer de faire un bébé, je ne le recommande pas spécialement. Me concernant mon corps est une machine fertile. No way
  • La Température – Une autre technique qui demande de connaitre son corps, prendre sa température à la même heure, chaque jour, avant de se lever du lit. Sachant que l’ovulation peut avoir lieu n’importe quand ou qu’un petit rhume peut modifier la température du corps. Pas testé
    GIF

Il existe d’autres alternatives mais que je ne souhaite pas utiliser dans ce tableau de comparatif disponible en format PDF.

Le moyen de contraception que j’ai choisis depuis 3 ans c’est le préservatif pour plusieurs raisons, c’est la seule et unique protection contre les IST, permet de ne pas utiliser de contraception hormonale, il est accessible de part son prix et ces nombreux points de vente.

Je vous vois venir avec ces arguments :

  • Oui mais non, la sensation n’est pas la même que sans.
    Aujourd’hui il existe une multitude de forme pour pouvoir dire que cette raison n’est plus valable.
    Je vous rappel nous sommes en 2016 ahah.
  • C’est pas écologique.
    La pilule ne l’est pas non plus puis-ce qu’une partie est présente dans les urines, atterrit dans l’eau du robinet malgré les nombreux traitement. J’ai néanmoins trouvé des préservatifs BIO qui restent une belle alternative.
  • C’est long à mettre.
    Cela doit dépendre du partenaire, je n’ajoute rien de plus. Ce bout de phrase suffit lol.
  • Ça coûte cher.
    Je pense que l’on peut comparer ce constat à l’alimentation. Faut-il payer plus cher pour mieux manger ? Oui, il suffit de comparer le prix d’un fast-food et d’un panier de légumes ou de fruits BIO à la pilule VS le préservatif.
  • C’est pas fiable !
    Comme tout les moyens de contraception il l’est à 98% parce que le risque zéro n’existe pas les amis.
  • Je suis allergique au latex :/
    Il existe des préservatifs féminins et masculins en polyuréthane.

– J’ai pu faire quelques observations comme la disparition de mon  » acné « , qui je préfère le préciser n’est pas systématique et c’était déclenché autour de la première prise.
Prenons pour exemple mon amie Naturellement Lyla qui depuis l’arrêt de la pilule rencontre un déséquilibre hormonal qui n’a pas stoppé son acné.

– Si et seulement si, je faisais de nouveau une mycose vaginal, mon mari ne pourrait pas l’attraper grâce au préservatif qui le protège des maladies sexuellement transmissibles.

– La durée de mon cycle menstruel a diminué de 2 jours et est moins abondant.

Il est important pour moi de partager avec vous cette expérience et d’échanger sur ce sujet, j’espère que cet article aura pu vous faire découvrir de nouveaux moyens de contraception.

Pour aller plus loin, voici quelques liens à visiter pour vous faire votre propre avis :

Et vous quel méthode utilisez-vous ?

Crédit photo : Choisirsacontraception.fr & Blog.Elle.fr

Vous aimerez peut-être

19 commentaires

  • Répondre
    Nathali-aa
    14 juillet 2016 à 20 h 17 min

    Bonjour merci pour cette article. J’avais une question : ne pas mettre de preservatif avec mon partenaire est cme qui dirait un gage de confiance et nous rapproche intimement. Est ce que le fait de mettre un preservatif n’a pas changé votre relation ?! Cela relegue tn partenaire, sexuelement parlant, au statut de tout les autes ?!
    En tous cas j’aime bcp tes conseils je t’encourage fortement sur tout ce que tu fais YouTube ou Blog. Bisouuuus !!

    • Jesuismodeste
      Répondre
      Jesuismodeste
      15 juillet 2016 à 1 h 13 min

      Hello,c’est moi qui te remercie d’avoir pris le temps de le lire !
      C’est une très bonne question et pour t’y répondre j’ai du poser la question à monsieur donc on va abordé nos deux points de vues séparément.
      Lui : On a parlé de ce sentiment de confiance mais il respecte mon choix sans vraiment approuver.
      Moi : Au début de notre relation je prenais la pilule donc on a eu ce rapport de confiance et par rapport à mes convictions même si ça ne lui a pas plus au départ ( aujourd’hui ça l’embête mais c’est mon choix ) il a fallut qu’il s’adapte et qu’on passe peut être à un autre stade de la confiance, tu vois ce que je veux dire ? Utilisez un préservatif, peut vouloir dire qu’on peut aller ailleurs sans danger mais on est loin de ça donc ça ne me traverse pas l’esprit qu’il puisse aller voir ailleurs et dans son sens aussi. En plus du faite que si et seulement si j’étais amené à faire une mycose, il sera épargné 🙂

      C’est adorable et ça me fait très plaisir !! Des bisous ♥

  • Répondre
    Morgane
    14 juillet 2016 à 20 h 27 min

    Merci beaucoup pour cet article car moi aussi je me pose beaucoup de questions, et niveau contraception sans hormones ben on n’a pas vraiment l’embarras du choix si on veut une méthode quand-même assez efficace… Merci aussi de partager un côté si intime et personnel, j’imagine que cela peut aider beaucoup de personnes elles aussi dans le flou…
    Tu n’as pas essayé de DIU au cuivre ? Pour moi le principe me tentait bien, malheureusement ma gynéco n’est pas parvenue à me le poser… et je suis passée à l’anneau vaginal (aux hormones tout de même mais moins dosées que ma pilule avant…) Je m’imagine bien un jour tout arrêter et comme toi n’utiliser que le préservatif.
    Bonne soirée !

    • Jesuismodeste
      Répondre
      Jesuismodeste
      15 juillet 2016 à 1 h 29 min

      C’est ça, pour conjuguer efficacité et naturelle, il faut bien se connaitre et le risque zéro n’existe pas !
      Je suis curieuse de découvrir le manuel des méthodes naturelles de contraception de régulation des naissances et de pouvoir évaluer les risques. Malheureusement pour des testes personnels c’est quand nous serons open pour un troisième ^^.
      J’ai hésité à vous le partager, je l’avoue mais je les fais lire à monsieur avant et lui ai demandé son accords. Car c’est vrai, c’est un sujet très intime mais pour pouvoir en parler c’est assez naturel de partager mon avis et les expériences que j’ai pu avoir 🙂
      Non, je n’ai pas encore testé mais je vais me renseigner sur la question malgré que je me pose tout de même la question : quel impact peut avoir le cuivre sur les autres organes voisins ? est-ce que le cuivre ne fait que rendre les spermatozoïdes inactifs ? Est-ce qu’on a assez de recul ? Pour l’instant je suis bien avec l’idée d’utiliser un préservatif même si ce n’est pas écolo .. comme tout les moyens contraceptifs non-naturelle en faites.

      Concernant le DIU cuivre, tu as Martin Winckler qui a fait une longue revu sur le sujet, tu devrais jeter un coup d’oeil ici
      Excellente soirée et merci d’avoir partagé ton avis !

      • Répondre
        Morgane
        19 juillet 2016 à 20 h 22 min

        Merci pour toutes réponses ! 😉
        Bonne soirée,
        Morgane

        • Jesuismodeste
          Répondre
          Jesuismodeste
          20 juillet 2016 à 19 h 20 min

          Avec plaisir Morgane !

  • Répondre
    julia
    14 juillet 2016 à 22 h 07 min

    J’aime beaucoup ton article.
    J’ai quand même peur de supprimer la pillule pourtant j’ai envie de passer cette étape. Je vais me renseigner sur le préservatif.
    Cependant j’ai du prendre la pillule car j’ai des règles très douloureuse et j’ai peur d’avoir encore ces douleurs avec l arrêt de la.pillule. vous avez des solutions sans médicaments pour diminuer les douleurs des règles ?

    • Jesuismodeste
      Répondre
      Jesuismodeste
      15 juillet 2016 à 1 h 47 min

      C’est super gentil d’avoir pris le temps de le lire, merci 🙂
      Qu’elles sont tes peurs concernant l’arrêt ?
      Pour les règles douloureuses tu as ces astuces :

      – À réaliser dans un flacon de 30ml en verre teinté, muni d’un compte goutte.
      HE clou de girofle 3 ml + HE estragon 9 ml + HV noyau d’abricot 18 ml
      8 gouttes en massage du bas-ventre toutes les 20 minutes si besoin, 4/5 fois de suite. Max 8/jours
      Source Le grand guide de l’aromathérapie et des soins beauté naturels

      – 1 goutte d’estragon sur la langue + 1 goutte sur le bas-ventre ( massez légèrement ). Renouvelez toutes les heures jusqu’à obtenir une nette amélioration .

      – HE estragon 5 gouttes + HE lentisque pistachier 5 gouttes + HV arnica 1 cuillère à café. À utiliser en massage 2/jour sur l’abdomen pendant 3 jours.

      – He estragon 50mg + HE anis vert 25mg + HE cyprès de Provence 25mg + HE saute officinale 10 mg. Demandez au pharmacien de préparer les gélules.
      Avalez 1 gélule 3x/jour. Commencez 3 jours avant la date des règles et continuez jusqu’au 14è jour du cycle. Recommencez pendant 3 cycles.

      Source Ma Bible des huiles essentielles

  • Répondre
    cindouze
    15 juillet 2016 à 14 h 45 min

    Super article moi qui vient de l’arrêter il y a un mois définitivement sa me conforte dans mon choix!!!

    • Jesuismodeste
      Répondre
      Jesuismodeste
      19 juillet 2016 à 2 h 19 min

      C’est avec grand plaisir 😀 Merci d’avoir le temps de le lire !

  • Répondre
    Jenesuispasunmouton
    15 juillet 2016 à 23 h 21 min

    Coucou chère modeste,
    Article très intéressant, effectivement à l’heure actuelle les solutions « fiables » restent minimes. Quel fardeau pour les femmes finalement…
    Je me demandais : quelles sont les raisons qui t’ont poussé à arrêter l’implant et te le faire retirer ? Merci d’avance.

  • Répondre
    amel
    17 juillet 2016 à 9 h 52 min

    coucou shirley,

    Merci pour cet article, alors j’ai eu le meme
    probleme voir je l’ai encore c’est les mykoses vaginales.

    J’avais pris l’implant que j’ai enlever au bout de un an car
    javais mes regles pendant 6mois.

    Ensuite j’ai pris la pilule leeloo gé a déconseiller que j’ai arreter ensuite car depuis que je l’avais je n’avais que des mykoses répétitives, tout les 3 mois ainsi qu’infection urinaire.

    J’ai encore des mykoses de temps en temps avec ma nouvelle pilule. Mais cela deviens vraiement agassant…
    Je voulais te demander comment t’en ai tu débarasser de ces mykoses stp ?

    Merci beaucoup shirley

  • Répondre
    mline
    18 juillet 2016 à 9 h 03 min

    Plus de pilule non plus pour moi depuis 4 à 5 ans je crois. A peu près pour les mêmes raisons, le fait de prendre un « médicament » quotidiennement, le fait de modifier mes hormones… Du coup pour l’implant (que j’avais testé avant et qui ne me convenait pas) ou le stérilet hormonal étaient bannis de mes choix. Je suis restée longtemps – plusieurs années – avec les préservatifs. Depuis février j’ai enfin passé le cap, trouillarde que j’étais qu’on m’insère un truc dans le fond de mon utérus, j’ai un stérilet au cuivre. Tout se passe bien. Finalement la mise en place ne fait pas mal. Je n’ai aucun effet secondaire !
    Je me pose la question pour ma fille du coup. Plus tard hein, elle a 7 ans… Mais quand même

  • Répondre
    Franceska
    19 juillet 2016 à 9 h 28 min

    Super! J’aime beaucoup ton article pour ma part j’ai opté pour un stérilet hormonal après mon 2 ème car la pilule était devenue pour moi une contrainte. Pour le moment c’est ma contraception sans contrainte….

  • Répondre
    Lolunaa
    20 juillet 2016 à 15 h 04 min

    Pour ma part j’ai arrêté la pilule y a 3-4ans, après presque 10ans à la prendre, avec une reprise de quelques mois, puis un arrêt (que je pense être définitif).
    J’ai arrêté pour plusieurs raisons. Déjà j’ai eu cette sensation d’être « dépressive », j’étais souvent triste, irritable ça m’a beaucoup inquiétée. Puis je n’avais plus de libido, c’était souvent un sujet de discorde entre mon compagnon de l’époque, j’avais d’horribles migraines, souvent la nausée quand j’avalais les comprimés et quand mes règles allait pointé le nez…
    Bref beaucoup trop de points négatifs pour continuer à la prendre (puis au moment où j’ai arrêté, je ne cherchais pas à tout prix à être enceinte, mais ça ne me dérangeait pas si ça arrivait).
    Maintenant je me sens vraiment mieux, plus cet état « dépressif », plus de nausées, plus rien de tous ces désagréments, mais je vais être honnête j’ai d’autres petits problèmes qui sont apparus. Beaucoup plus de maux de ventre au moment des règles, un flux plus abondant et de l’acné à chaque fois que je vais avoir mes règles. Mais franchement je m’en moque, ma vie est tellement plus agréable sans la pilule.

  • Répondre
    Ideesnocturnes
    21 juillet 2016 à 19 h 50 min

    Merci pour ce bel article qui offre une multitude d’alternatives à la pilule contraceptive et aux contraceptions hormonales, j’ai pris la pilule très jeune pour des raisons de santé et pourtant je sais à ce jour combien c’est nocif, j’ai arrêté il y a presque quatre ans et je le vis très très bien 🙂 des bisous

  • Répondre
    Bérangère
    17 août 2016 à 18 h 21 min

    Bonjour Shirley.. ça faisait un moment que je n’avais pas pris le temps de me poser devant mon écran à lire des articles de blog ! Et ce sujet m’a beaucoup plu 🙂 Enfin cela m’intéresse et avoir l’avis de quelqu’un d’autre aide beaucoup, puisque je suis toujours à la recherche de la méthode miracle ^^ pour ma part je suis la première énumérée un peu risquée mais je n’ai pas envie de recommencer la pilule qui m’a causé des soucis de santé.. Du coup j’arrive depuis quelque mois à me connaître et à limiter mes rapports quand je sens qu’il ne faut pas le faire .. Mais ce qui me dérange , c’est le stress en attendant ces menstruels et le fait que parfois on est obligé de se retenir (–‘ ahah) mais le préservatif n’est pour ma part pas envisager ni pour moi comme pour Mr.. Du coup je tatonne encore à chercher ce qui me convient .. ^^ ça fait plaisir de pouvoir partager avec toi en tout cas je pense que j’en avais besoin puisque je n’ai personne avec qui partager ce sujet –‘ à part Monsieur mais qui ne s’y connaît pas plus que moi –‘

    Des bisous de la Réunion en attente de la rentrée pour avoir des vidéos su YT 🙂

  • Répondre
    Aurore
    9 avril 2017 à 21 h 23 min

    Bonjour Shirley !!

    J’ai découvert ta chaîne aujourd’hui, et j’ai dévoré déjà la plupart de tes vidéos Tu es formidable!!
    Ton article m’a énormément intéressé. Je suis végétalienne depuis 1 ans, j’ai décidé de faire enlever mon implant, et j’utilise aujourd’hui la machine « Lady Comp ». C’est une méthode de régulation des naissances. Je te laisse te renseigner Il y’a un groupe Facebook vraiment top en cas de questions avant de sautee le pas, ou même pendant son utilisation !
    J’espère que cette astuce t’aidera ! Gros bisous !!!!

  • Répondre
    Guy
    24 mai 2017 à 8 h 37 min

    Bonjour, article intéressant lu avec ma copine, cependant je voulais simplement intervenir sur la partie préservatif, au-delà du fait que nous ayons arrêté rapidement leur utilisation suite à nos analyses respectives, et que qu’aucun de nous n’a jamais eu d’IST ou MST, j’ai un été, comme pas mal de personnes disposant d’un appareil génital masculin, circoncis à la naissance, et cela a développé chez moi une forte diminution de la capacité sensorielle du touché, qui n’est, d’après mon médecin pas si rare mais n’en est pas un cas général bien sûr. Tout cela pour dire que le préservatif, ne fournis pas les mêmes sensations, j’ai épuisé tous les modèles et derniers préservatifs exotiques sans jamais esquisser le retour des sensations que j’ai pu avoir sans en porter, donc cela sera toujours une raison valable pour les personnes dans mon cas, j’aimerai donc qu’on ne descende pas cet argument aussi simplement, en considération pour nous.

  • Laissez un commentaire