1

L’alimentation après les fêtes

Coucou tout le monde,

J’espère que vous avez toutes et tous passé d’excellentes fêtes de noël avec vos proches, et je vous souhaites encore le meilleur pour l’année à venir.

D’ailleurs quoi de mieux pour commencer un petit rééquilibrage alimentaire, faire souffler un peu notre corps après ces périodes de gros festins.

Notre corps est le roi de l’adaptabilité, mais c’est quoi l’adaptabilité ? C’est le fait de s’adapter à l’alimentation que nous lui procurons, les périodes de diet, le manque d’exercice, le stress, ou autre période difficile pour son fonctionnement optimum.

Et oui nous le mettons souvent à rude épreuve, et nous ne remarquons la plupart du temps pas tant de changement pour les moins sensibles. Cela confirme une forte adaptabilité de votre corps, il modifie légèrement son fonctionnement pour garder votre organisme en bonne “santé”.

Mais cette période d’adaptabilité est souvent trop longue pour certaines personnes, et le corps s’essouffle et commence à développer des maladies ou désagréments digestifs ou encore système immunitaire affaibli.

L’idéal pour limiter ces périodes et de s’écouter, d’écouter les besoins de son corps et après tout excès de pouvoir le chouchouter en lui donnant ce dont il a besoin, un peu de repos par exemple, ou un jeûne court, une mono-diet, des exercices de respiration réguliers, cela est à adapter selon les signes émis par votre corps, c’est très important de s’écouter et de ne pas se lancer dans telle ou telle mode de cure restrictive ou régime en croyant bien faire, on peut faire pire.

Quelques exemples de reprise alimentaire :

La monodiète

La monodiète consiste à ne manger qu’un seul aliment de votre choix “plutôt légumes et fruits on l’aura compris ;)”

Je vous conseille la monodiète de pommes, raisins, carottes, vous pouvez utiliser n’importe quel fruit ou légumes que vous affectionnez vraiment, car il est question dans une monodiète et donc de ne manger que cet aliment, il faudra ruser d’astuces pour le manger de différentes façon pour ne pas être frustré, car alors la monodiète ne peut pas fonctionner correctement, la sphère psychologique est importante dans ce type de cure.

La durée idéale est variable en fonction de chacun, mais il est important de ne pas la faire trop longtemps, pour ma part je conseille maximum 3 jours, mais l’idéal est déjà de commencer par une monodiète d’une journée, idéalement une fois par mois.

L’effet positif de la monodiète c’est le fait de mettre votre corps au “semi-repos” je dis cela par rapport au jeûne qui met vraiment votre système digestif au repos et permet à votre corps de se régénérer rapidement.

 

Le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent est la meilleure “cure” pour ma part, il est très facile à mettre en oeuvre et permet parfaitement à chacun de s’écouter, car qui ne c’est jamais levé en se disant “je n’ai pas faim ce matin, mais bon je dois quand même avaler quelque chose avant d’aller bosser”, ben oui je crois que beaucoup d’entre nous l’ont déjà pensé ou fait, tout de même manger un petit quelque chose, alors que notre corps envoyait un signal inverse.

Pour ma part c’est un jeûne que je pratique régulièrement, mais sans préparation aucune, en effet, si je n’ai pas faim je ne mange pas, et je n’ai aucun problème pour travailler, je n’ai tout simplement pas faim et j’écoute mon corps, et cela lui permet de pouvoir “réparer” d’autres chose dans mon organisme au lieu de se concentrer sur une digestion non prévue.

A côté de cela il est important de beaucoup boire pour aider son corps à éliminer, mais là aussi il n’y a pas de règles car certaines personnes pratiquent le jeûne sec, avec aucun apport d’eau ou tisanes et cela leur réussi.

Attention à ne pas reproduire si vous n’êtes pas prêt et surtout pas sur une longue période, on parle toujours de jeûne intermittent et je m’en limiterai à cela, car la pratique d’un vrai jeûne de quelques jours est plus complexe à mettre en place, car il faut respecter une alimentation avant jeûne et après jeûne, et idéalement le faire accompagné d’un spécialiste dans une retraite spéciale jeûne dans la nature.

 

Le rééquilibrage alimentaire

Quant au rééquilibrage alimentaire, il ne consiste pas à se priver ou compter ses calories, ce n’est pas un régime, mais une mise au point sur l’alimentation, pouvoir redonner au corps les nutriments qu’il demande en enlevant ou limitant certains apports excessifs en sucres et graisses.

Vous en entendez sûrement beaucoup parler, et ce n’est pas pour rien, pour moi si nous désirons retrouver un poids de forme c’est bien par un rééquilibrage alimentaire qu’il faut passer, car le but est de revoir son alimentation en profondeur et changer certaines habitudes alimentaires trop caloriques et/ou trop régulières.

Pour bien commencer un rééquilibrage alimentaire, il faut déjà faire un point sur nos habitudes alimentaires (excès de sucres ? de gras ? de viande ? de laitages ?).

Le plus simple est de limiter voir éradiquer les sucres raffinés, et cela doit devenir une habitude saine à conserver.

Pour le gras, pareil, éradiquer les graisses trans, les aliments transformés qui en contiennent énormément, et privilégier l’huile d’olive et de colza, et idéalement pour la cuisson l’huile de coco qui a un point de fumé important lui permettant d’être cuite, contrairement à beaucoup d’autres huiles végétales. Mais attention toutes ces huiles sont à prendre vierges et première pression à froid.

Les laitages et les viandes sont une sources d’acidification et d’apports de matière grasse saturée que notre organisme stocke en grande partie. Ils sont à limiter au maximum, ils n’apportent pas d’éléments nutritifs de bonnes qualités.

Je n’ai pas parlé de gluten, mais il est aussi intéressant de le limiter et de voir si un effet positif se produit, je le répète mais c’est aussi au cas par cas, nous ne sommes pas forcément allergique au gluten, mais une intolérance peut être le fait de pas mal de désagrément.

Dans un rééquilibrage c’est également au cas par cas, toujours en fonction des habitudes alimentaire de la personne, mais les légumes et fruits sont à augmenter, ce doit être la part la plus importante de notre assiette, car c’est bien eux qui sont le plus riches en nutriments et vitamines.

Je vous conseille tout de même de les choisir au maximum bio ou agriculture raisonnée.

J’espère vous avoir donné quelques pistes pour soutenir votre organisme après ces périodes de pleine effervescence.

Je vous souhaites encore une belle fin d’année 2017 à toutes et tous !

 

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

  • Répondre
    Ady
    2 janvier 2018 à 2 h 24 min

    Merci pour ces alternatives ❤

  • Laissez un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.